Heure d'hiver, comment améliorer sa visibilité ?

Heure d'hiver, comment améliorer sa visibilité ?

Avec des journées de moins en moins longues, le passage à l'heure d'hiver est souvent synonyme d'une augmentation des accidents pour les piétons ou les cyclistes. La nuit tombe plus tôt, les rues sont sombres et les cyclistes sont beaucoup moins visibles. Mais ne rangez pas votre vélo au garage pour autant ! Il existe beaucoup de moyens d'améliorer votre visibilité quand vous circulez à vélo de nuit.

Le passage à l'heure d'hiver est accidentogène

Avec la nuit qui tombe une heure plus tôt et les horaires d'activité qui restent inchangées, le taux d'accident augmente inévitablement. Chaque année, ils augmentent de près de 50 % pour la seule tranche horaire de 17h à 19h qui correspond à la sortie du bureau.

La matinée n'est pas en reste puisque les premières heures du jour, elles aussi plus sombre, voient le taux d'accident augmenter de 18 % de 7h à 9h. Malheureusement, près de la moitié des piétons tués le sont sur les mois de novembre à février. Et les cyclistes et trottinettes sont eux aussi vulnérables.

Être bien visible de tous les usagers

Pour réduire les risques d'accident à ces heures de la journée, il faut voir et être vu. Un matériel adapté sécurisera vos trajets et vous pourrez continuer à arpenter la ville à vélo.

Les dispositifs réfléchissants

Le code de la route impose aux cyclistes de disposer de dispositifs réfléchissants pour être vu par les autres usagers la nuit. Vous devez donc avoir sur vous ou votre monture :

  • un réflecteur avant blanc ou jaune

  • un réflecteur arrière rouge

  • des réflecteurs latéraux sur vos rayons par exemple

  • des réflecteurs de pédale

Pour améliorer ces dispositifs réfléchissant, vous pouvez l'agrémenter d'un gilet haute visibilité ou d'un harnais. Ils vous permettront d'être parfaitement visible de loin.

Les éclairages

Pour les éclairages présents sur votre vélo, d'après la loi vous devez disposez :

  • d'un phare avant blanc ou jaune
  • d'un feu arrière rouge

Ces éclairages sont obligatoires de nuit. Mais il est également préférable de les utiliser de jour pour réduire les risques.

Pour améliorer davantage votre sécurité et la visibilité auprès des usagers, vous pouvez opter pour un feu arrière intelligent. Muni d'un détecteur de freinage, sa luminosité s'intensifie dès que vous actionnez les freins. Ainsi, les usagers derrière vous sont prévenus de votre ralentissement et redoublent de vigilance.

Mais même bien équipé, rien ne remplace la vigilance et les bonnes règles de conduite alors dans tous les cas, restez prudent !


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés